Maison Nobiliaire de la Croix de Bramafan
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  domaines i.g.  
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 [RP] en route vers la Guerre de Compiègne

Aller en bas 
AuteurMessage
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Lun 03 Mar 2008, 17:22

Derniers instants au Domaine de Savigny-Sur-Orge
_______________


Un nouveau jour s'était levé sur les domaines de Savigny-Sur-Orge, un jour presque comme les autres diraient beaucoup, mais pour le Chevalier de Savigny-Sur-Orge, le début d'une nouvelle page qui allait s'écrire en lettres de sang. Jour de départ pour la Champagne, où la guerre gronde sous les murs de Compiègne, amenée par la folie artésienne de vouloir amputer les terres du Roy d'une ville qui avait depuis longtemps changé de visage et d'identité.

Encore seul dans sa chambre, avant que William ne vienne l'apprêter avant de prendre la route, Charles de Savigny-Sur-Orge mettait en place ses dernières affaires courantes, sous la frêle lumière chancelante des bougies qui avaient brûlé toute la nuit. Diverses pensées, certaines lumineuses, d'autres plus sombres et douloureuses...
Peut-être était-ce aussi la fin des errances d'un homme qui avait touché les profondeurs abyssales d'un gouffre sans fond et n'était revenu à la lumière que par la présence de celles et ceux qui l'avaient patiemment remonté jusqu'à eux... Et curieusement, c'est au moment où il allait remettre sa vie aux bonnes grâces d'Aristote, que l'homme se sentait à présent mu par l'envie viscérale de construire un avenir au pluriel, avec sa famille, ses proches... une femme... des enfants...

Charles relisait encore un billet parfumé, pesant chaque mot qui se liait au suivant par la même ferveur qu'il ressentait en lui. Il aurait pu dire qu'en cet instant, il se sentait enfin apaisé, loin des tourments qui l'avaient fait sombré, mais il restait encore de cette période un profond sentiment de culpabilité pour tout le mal semé et une honte sous-jacente de pouvoir à nouveau sourire à la vie...

Fin de l'intermède. William s'annonça et ce fut le temps des préparatifs d'avant départ. Silence surprenant entre ces deux hommes, l'un Grand Officier Royal, l'autre ancien Intendant mais toujours présent aux côtés de son maistre. Il est des relations qui dépassent de loin le cadre figé entre noblesse et roture. Simplement du respect mêlé d'un sentiment père-fils qui liait désormais William à Charles. Emotion palpable, à la limite des larmes...
William lui fait face, réajustant sa légendaire armure de cuir. Charles sait qu'il ne le reverra sans doute pas. Il sent la même empathie chez son père d'adoption, qui lui prend garde de ne pas croiser ses yeux, fichu sens des convenances. Puis soudain, les barrières tombent, Charles pose sa main sur l'épaule d'un William peu habitué à autant de sollicitude... Quatre yeux qui se rencontrent enfin... Une accolade s'en suit, diversion pour ne pas flancher... Long moment suspendu.

Dernières consignes. Des lettres scellées à mener à destination, des recommandations inutiles en guide d'au-revoir personnel... Quelques moments à passer encore.


- William, allez prévenir Elisha que je souhaite la voir. Et si vous le voulez bien, informez la Baronne de Lignières de venir me retrouver dans les jardins du Domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Lun 03 Mar 2008, 20:31

Elisha tait dans ses bureaux, en train de travailler sur plein de choses, nottamment l'Ordre de la Dame Blanche. Il lui fallait connaître le codex avec soin. Elle avait aussi son fis a voir et a discuter. Beaucoup de travail allait l'attendre mais peut de temps pour réaliser certaines actions. William arriva tranquillement a son bureau pour demander a Elisha de rejoindre son suzerain au déla des domaines. Il avait l'air soucieux et inquiet. Elisha, qui n'était au courant de rien des actions de son suzerain, elle accepta et se rendit a l'extérieur afin de connaître les raisons de cet appel soudain en extérieur.
Elle était soucieuse du bien être de son pére adoptif, bien que ce ne soit pas son vrai pére, elle le considérer comme tel, vu la noblesse de coeur dont il fait preuve, elle ressentait en lui le manque qu'elle avait connu, pas d'amour fraternel, pas de petits mos doux le matin, rien de tout cela...
Arrivé a l'extérieur, elle aperçut son pére avecquelques affaires. Il était sur le départ, c'etait certain mais vers quelle destination ?


Pére, vous m'avez fait appeler par William. Je suis la maintenant, vous êtes sur le départ, je me trompe ?

Elle regarda son pére adoptif avec attention, elle voyait en lui plein d'amour rien qu'en observant ses doux et tendres petits yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Ven 14 Mar 2008, 13:08

Derniers gestes retrouvés, derniers automatismes d'un soldat partant à la guerre. Charles ajusta ses armes lorsque sa fille arriva enfin.

Elisha a écrit:
Pére, vous m'avez fait appeler par William. Je suis la maintenant, vous êtes sur le départ, je me trompe ?
Charles sourit à cette dernière remarque, retrouvant le sens du mot précis et direct qu'il affectionnait chez son cousin. Il posa un instant le regard sur sa fille, observant cet étrange mélange entre la force de caractère de Percrix et la beauté harmonieuse de Devak... En cela retrouvait-il en elle Godefroy, ce fils disparu et longtemps pleuré en silence. Mais l'avenir avait trouvé un nouveau chemin et lui avait offert une nouvelle chance et une nouvelle raison de vivre et de construire.

Elisha en faisait partie. Et il était hors de question pour Charles de laisser passer cette opportunité de redonner un sens à son existence.

Il s'approcha alors de la jeune femme, l'enserra dans ses bras et la serra fort en silence. Puis il s'écarta un peu et replongea son regard dans le sien.


- En effet, ma fille, je pars servir la Couronne de France à la guerre. Je dois me rendre à Compiègne, défendre la ville contre l'agression de l'Artois. Je ne sais quand ni si je rentrerai, mais le devoir de la charge me l'impose.

Le temps du soldat n'était pas encore venu, l'homme, le père avait encore des choses à dire.

- Je voulais simplement te dire avant de partir, ce que je n'ai jamais dit auparavant à mon propre fils, peut-être par rigidité conventionnelle sans doute... Cela ne fait pas très longtemps que nous nous sommes retrouvés mais je t'ai tout de suite aimée, comme si tu étais ma propre fille. Je regrette de devoir partir maintenant mais saches que je te porte désormais dans mon coeur, aussi surement que nos pendentifs aux trois clefs nous le rappellerons l'un à l'autre.

Puis, se redressant enfin de toute sa hauteur, tentant de trouver une contenance qu'il ne trouvait déjà plus.

- Te voilà à présent maistresse de mes domaines et des tiens. Je gage que William te sera aussi dévoué et fidèle qu'il le fut à mon service et je te demande de le traiter avec respect et déférence. Je sais que mes affaires sont en de bonnes mains et je sais aussi que je n'ai jamais été aussi fier qu'en ce jour que de t'appeler : ma fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Sam 15 Mar 2008, 20:45

Elle écouta son pére lui parlait, il semblait inquiet et il avait quelque chose a lui dire mais sans lui en faire part, elle savait en observant ses yeux ce qu'il voulait lui dire.

Pére, fais attention à toi. Je ne supporterais pas de te perdre en guerre surtout au moment où l'on commence a se connaître...

Elle lui parla avec une petite voix, une petite tête... Toute la fiérté qu'elle pouvait avoir venait de s'éteindre, elle ressentait une terrible tristesse a l'idée de voir partir la seule personne de sa famille qu'elle venait d'apprendre a connaître.

Citation :
Te voilà à présent maistresse de mes domaines et des tiens. Je gage que William te sera aussi dévoué et fidèle qu'il le fut à mon service et je te demande de le traiter avec respect et déférence. Je sais que mes affaires sont en de bonnes mains et je sais aussi que je n'ai jamais été aussi fier qu'en ce jour que de t'appeler : ma fille.

Par ces trois clefs, par cette seigneurie que tu m'a confiée, c'est un honneur pour moi de te succéder pour m'occuper des tes biens et domaines. Pour William, je le traiterais avec honneur, respect et amitié comme il a su le faire avec toi. En ce jour de départ, je suis heureuse que tu m'appel enfin fille et j'espére trés vite que tu me reviendra afin que tu puisse a nouveau m'appeler ainsi. Je n'ai jamais été aussi heureuse de te nommer Pére, qui pour moi est un mot que je n'avais jamais employé avant quelques temps...

Elle essaya de lui sourrire mais elle était triste de voir partir son pére dans une guerre qu'elle savait longue et périlleuse...
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Jeu 20 Mar 2008, 16:19

Tendre sourire d'un père pour sa fille. Même si la proximité du départ rendait la séparation difficile, elle était néanmoins atténuée par cette certitude de ne pas partir sans envie de revenir au plus vite.
Les évènements s'étaient enchainés à toute vitesse pour Charles, dont l'ivresse avait entrainé le chevalier sur des chemins hasardeux mais néanmoins assumés. Mais depuis quelques temps, il avait retrouvé goût à vouloir construire à nouveau son avenir, auprès de personnes chères à son coeur, qui seraient les piliers indéfectibles de son renouveau en tant qu'homme.

Elisha en était l'une des pièces maîtresses.

Alors Charles s'approcha de sa fille adoptive et avec toute la tendresse qu'il éprouvait pour la jeune femme, il l'enserra dans ses bras et la tint quelques instants aussi proche de lui que possible.


- Je t'aime, ma fille..., lui murmura-t-il dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Dim 23 Mar 2008, 17:08

Elle ne voulait laisser partir son pére, pourtant il le fallait. Elle devait le laisser partir loin d'elle, elle voulait tant l'accompagné mais elle ne pouvait pas... Il lui murmura des mots d'amour, mots qu'elle ne connaissait que depuis trés peu de temps...

Pendant un moment elle l'observa, lui disant et montrant aussi tout son amour en le serrant dans ses bras...


Mais, et Dame Johanara ? Elle t'accompagne ou elle reste ici a mes côtés ?
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: [RP] le Connétable de France disparu au combat   Lun 24 Mar 2008, 11:22

Au Castel de Bramafan
__________


Un messager, flanqué des armoiries de la Connétablie de France, se présenta à la barbacane du Castel de Bramafan, et y déposa un message à l'attention de l'Intendant des lieux. Il repartit sans tarder, laissant les gardes transmettre ledit message à la fille adoptive de Charles de Savigny-Sur-Orge.

Citation :
24-03-2008 04:22 : Votre bouclier a été détruit.
24-03-2008 04:22 : Votre arme a été détruite.
24-03-2008 04:22 : Sieynoma vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Goliath92 vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Lifestoler vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Blain vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Shomper vous a frappé Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Jango_fett vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Shomper vous a frappé Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Lifestoler vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Petitelumiere vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Badjunk vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Hooks vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Ania_esperanza vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Hooks vous a porté un coup d'épée. Vous avez été grièvement blessé.
24-03-2008 04:22 : Shomper vous a frappé Vous avez été légèrement blessé.
24-03-2008 04:22 : Blain vous a porté un coup d'épée. Vous avez été sérieusement blessé.
24-03-2008 04:22 : Vous avez engagé le combat contre l'armée "Les irréductibles" dirigée par Aramisses.

Le message ne dit pas ce qu'il était advenu du Chevalier de Savigny-Sur-Orge, ni de son cadavre. Il était à ce jour disparu dans les marais artésiens.
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Lun 24 Mar 2008, 12:49

Lundi de Pâques, près de Bertincourt, en territoire artésien.
__________


Curieuse nuit étoilée en cette fin d'hiver... La lumière blafarde de la lune rasait une campagne blanche endormie dont les ombres des bois, arbres ou autres maisonnées proches semblaient danser en un rituel nocturne et macabre. Au milieu de cela, un point lumineux se joignait à la danse. Non loin, une masse sombre, enroulée dans une cape de fortune.

Charles de Savigny-Sur-Orge ne trouvait pas le sommeil. Il contemplait sans le voir ce feu qui peinait à le réchauffer. Dans son regard repassaient les évènements de sa vie passée, depuis la guerre de Bretagne, jusqu'à son accession aux fonctions royales, les morts successives de Gem, de son fils Godefroy, son cousin Percrix, et tout récemment celle de sa cousine Colppuce... les trahisons d'amis en Lyonnais-Dauphiné, ses errances d'homme perdu, le retour à la vie auprès de Sélène, ses nouvelles errances et les souffrances qu'il avait infligées... jusqu'à cette guerre qui l'avait amené en Artois en cette nuit glaciale, et arraché au bonheur naissant que venait de lui apporter celle qu'il venait de retrouver juste avant que le devoir envers le Roy ne le rappelle en Domaine Royal.
Il repensait aussi à l'historique de ce conflit, depuis l'agression de Compiègne jusqu'au récent ultimatum, prolongé volontairement par la trève pascale.

Le Chevalier avait conscience qu'il était en territoire dict "ennemi". Il avait conscience que cette fonction de Connétable de France, décriée en ces terres, et perçue comme une dictature de la Couronne de France, était devenue comme une épée de Damoclès au-dessus de sa destinée.
Las, il en fallait davantage à Charles pour reculer devant le danger. Si certains artésiens servaient la cause de la Comtesse Niria, lui servait le Roy de France. Peu importe ce que ça impliquait, il avait prêté serment, et pour toutes celles et ceux qui l'avaient connu en Lyonnais-Dauphiné ou ailleurs, ceux-là savaient que son sens du devoir n'avait aucun équivalent devant toutes les épreuves, quelles qu'elles soient. Un sourire éclaira son visage marqué lorsqu'il repensa à toutes ces heures innombrables passées avec ses partenaires pour élaborer une stratégie d'action pour faire respecter l'edict de février du Roy de France. Il rit aux quolibets dont il était la cible préférée d'un petit nombre d'artésiens dont la férocité verbale n'avait aucune prise sur le Connétable illégitime de France, comme si les dernières tragédies de sa vie l'avaient rendu hermétique. Il sourit plus tendrement à ce soutien sans faille de membres de son état-major, contre les avertissements et menaces de son propre camp. Ce que la vie compte parfois d'invraisemblances.

Aujourd'hui, il en était là, dans les campagnes d'Artois, non loin de Bertincourt où il avait prévu de se rendre, après une mise en procès quelque peu surprenante et dont il tenait à dissiper les malentendus. Il s'était engagé à se mettre à disposition des autorités judiciaires d'Artois, et l'espérance du respect de la Trève Pascale, l'engageait à honorer sa parole de Chevalier.

C'est donc au petit matin qu'il décida de sortir de sa torpeur et de se mettre en route vers ladite ville de Bertincourt. Conformément aux usages, il prépara son oriflamme pour annoncer son arrivée aux autorités locales, s'attendant néanmoins à un accueil des plus hostiles. Mais une parole donnée est une parole donnée.
En montant sur son destrier, ses dernières pensées s'envolèrent les unes vers ce Berry où il trouverait certainement le repos du coeur et de l'âme quand tout serait fini, les autres vers la Provence, où une autre part de lui-même affrontait sa destinée.

Apercevant les murailles de Bertincourt, Charles de Savigny-Sur-Orge prit une profonde inspiration et s'approcha au trot, laissant claquer son oriflamme à la bise hivernale qui lui fouettait le visage.
A quelques encolures de la porte principale, le Chevalier vit cette dernière s'ouvrir au coup de corne et aperçut un groupe armé venir à sa rencontre... Diantre, quel comité d'accueil... Rien à craindre en théorie, vu la Trève Pascale... N'observant aucun signe d'hostilité, il avança encore, peut-être trop pour s'apercevoir que ledit comité d'accueil n'avait rien d'accueillant, bien au contraire...

Le combat était devenu inévitable, seul contre l'escouade, mais la fuite n'était certainement pas permise. Le combat s'engagea donc.


Citation :
24-03-2008 04:22 : Votre bouclier a été détruit.
24-03-2008 04:22 : Votre arme a été détruite.
24-03-2008 04:22 : Sieynoma vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Goliath92 vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Lifestoler vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Blain vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Shomper vous a frappé Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Jango_fett vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Shomper vous a frappé Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Lifestoler vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Petitelumiere vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Badjunk vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Hooks vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Ania_esperanza vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
24-03-2008 04:22 : Hooks vous a porté un coup d'épée. Vous avez été grièvement blessé.
24-03-2008 04:22 : Shomper vous a frappé Vous avez été légèrement blessé.
24-03-2008 04:22 : Blain vous a porté un coup d'épée. Vous avez été sérieusement blessé.
24-03-2008 04:22 : Vous avez engagé le combat contre l'armée "Les irréductibles" dirigée par Aramisses.

Il n'existe de surhomme que dans les légendes fantastiques. Celle-ci ne le serait pas. Le Connétable de France connaissait les risques, les avait assumé et était déterminé à les affronter jusqu'au bout, même seul face à l'ennemi, pour le Roy, pour les siens, pour lui-même... Lorsque l'inconscience l'enveloppa, sa dernière pensée à ce moment fut le soulagement du devoir accompli. A présent, sa destinée était dans les mains d'Aristote.
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   Lun 24 Mar 2008, 13:22

48 heures avant le Lundi de Pâques, en pleine campagne artésienne
_______________


Sur les routes artésiennes qu'il parcourait depuis quelques jours, profitant des embruns de la côte, passant tour à tour du cap gris nez au blanc nez, descendant par cette fameuse vallée de Scyrendale, Charles de Savigny-sur-Orge avait installé son campement non loin d'une petite ville de laquelle un messager vint lui porter missive, portant le sceau des autorités artésiennes.
Dépliant le parchemin, il prit alors connaissance des termes de la déclaration que ses yeux décriptaient au fur et à mesure.


Citation :
procès opposant 2008-03-22, Strakastre au Comté d'Artois

Strakastre est accusé de trouble à l'ordre public.

Le juge attend la première plaidoirie de la défense
(à déposer sous deux jours ouvrables après l'accusation)

Acte d'accusation
    Votre Honneur,

    Nous sommes réunis ici pour juger des actes de Strakastre de Valence dans le Maine.
    Cette personne est accusée d'avoir enfreint le décret comtal de fermeture des frontières et d'interdiction de déplacement en Artois.

    Le décret comtal publié en gargote artésienne le 18 du mois de février 1456 précise:
    "Nous, Niria de Ponthieu, Comtesse d'Artois, revendiquons Compiègne
    comme possession artésienne (...)


    Toutes
    les frontières artésiennes sont à ce jour fermées, nul n'a le droit de
    les traverser sans laisser-passer jusqu'à nouvel ordre. Toute personne
    tentant de passer en Artois se verra mise en procès sur le champ.
    Et la plus grande sévérité sera de mise à l'encontre des personnes qui tenteront de semer le trouble au sein même de l'Artois.

    (...)


    Niria de Ponthieu, Comtesse d'Artois "

    Et pourtant, l'accusé a été vu en ville après la parution de ce decret.

    Notez, votre Honneur, qu'il s'agit du Grand Connétable de France, et qu'il ne pouvait donc ne pas etre au courant de l'interdiction.

    Notez aussi qu'il a été averti au début de ce mois , lors de son passage par Péronne et Cambray pour rallier les Flandres.

    Nous n'avons à cette époque pas pu le mettre en procès. Mais nous le faisons maintenant.

    Notez aussi , Votre Honneur, qu'il est accusé par d'autres instances d'usurpation de titre.

    Comme il s'agit d'une mesure de sécurité visant à ce que le calme règne à l'intérieur meme de l'Artois, c'est innaceptable.

    Il s'agit aussi de la sécurité des étrangers.


    Je demande donc à ce qu'une peine maximale soit mise en place à son encontre, pour la somme de 300 écus ou 3 jours de prison.

    Il
    est rappelé à l'accusée qu'il est possible de demander les services
    d'un avocat pour l'assister lors du procès; si elle n'en connait aucun,
    elle pourra s'adresser à messire Aterfalco, qui lui en trouvera un.


    *Fait à Arras, le 22 du mois de mars 1456

    Isouel
    Procureur d'Artois.*
Oscillant entre laisser lettre morte ou répondre, Charles de Savigny-Sur-Orge choisit, en sa qualité de Chevalier de Sainct-Ouen, de ne pas se défausser.
Aussi prit-il la plume et posa sur parchemin sa réponse :


Citation :
Aux autorités judiciaires du Comté d'Artois,

    J'ai bien pris connaissance des termes de la missive qui me parvint tantôt, dont vous me permettrez la réaction en ces termes :

    - Premier point, je ne suis pas Strakastre de Valence dans le Maine, mais le Chevalier Charles de Savigny-Sur-Orge, dict 'Strakastre', Baron de Montmeyran, Seigneur de Savigny-Sur-Orge, de Chateauneuf-Sur-Isère et de Claveyson, résidant à Valence, en Lyonnais-Dauphiné, non en Maine ; vos services disposent apparemment de références géographiques totalement erronnées.

    - Deuxième point, concernant le décret du 18 de février dont vous faites mention, "Nous, Niria de Ponthieu, Comtesse d'Artois, revendiquons Compiègne comme possession artésienne", je vous rappelle que l'édict scellé du Roy de France lui-même, en date du 26 de février, précise en ces termes que "Nous, Lévan le Troisième, Roy de France de par la grâce divine, A ceux qui du présent écrit auront connaissance, salut ; Que soit connus les faits suivants : la ville de Compiègne est sise en Champagne, laquelle Champagne est partie intégrante de notre Domaine. Par conséquent, toute personne s'attaquant à une ville ou quelque portion de territoire de notre Domaine s'en prend à notre personne." ; les premiers termes dudit décret étant alors rendus nuls et non avenus par le Roy de France en personne, l'ensemble du décret est donc de fait caduque par sa rédaction illégale.

    - Troisième point, vos allégations sur de soi-disants témoignages m'ayant aperçu en ville sont parfaitement mensongers, dans la mesure où je suis resté en permanence sur les routes, ne traversant aucune ville depuis mon départ ; il m'apparaît dès lors indispensable que vous disposiez de preuves écrites, certifiées et/ou scellése, de sujets artésiens m'ayant physiquement parlé en taverne, des preuve d'achats et/ou de ventes sur les marchés artésiens ou des traces enregistrées de mon passage sur les registres d'habitants des villes ; car disposant actuellement d'un titre de noblesse d'épée, ma présence aurait été notifiée dans les registres de noblesse desdites villes, leur rapportant quelques 3 écus de soutien financier par jour de présence...

    - Quatrième point : vous me qualifiez de Grand Connétable de France, ce qui intrasèquement suppose que vous me reconnaissez ce titre alors que le cinquième point entre en totale contradiction totale avec votre présente affirmation.

    - Cinquième point : la soi-disante notification d'accusation d'usurpation de titres est parfaitement mensongère et diffamatoire puisque inexistante à quelque niveau que ce soit ; aucun recours sur ma personne n'a été déposé, donc à fortiori, aucun examen n'est en cours.

    - Sixième point : vous invoquez la sécurité des étrangers et le calme en Artois ; seriez-vous en mesure de prouver aux yeux du peuple artésien qu'un homme seul, certes armé mais uniquement pour sa légitime défense, se déplaçant uniquement sur les routes du Comté serait, à lui tout seul, capable de semer un quelconque trouble sur son passage, face à d'éventuels groupes de brigands, lances armées ou même armées en marche ? Bien que cela pourrait flatter mon intellect, cela n'en demeure pas moins techniquement impossible.

    Sans être grand spécialiste du droit, qu'outre vous adressant à une personne de sexe féminin ("il est rappelé à l'accusée"), résidant à Valence dans le Maine (alors que je réside en Lyonnais-Dauphiné), que je ne suis jamais entré dans aucune ville lors de mon périple, que je ne suis pas mis en accusation à quelque endroit que ce soit pour 'usurpation de titre', je ne peux que considérer le fait que votre acte d'accusation comporte suffisamment d'incohérences pour y constater le vice de forme flagrant.

    Afin néanmoins d'éclaircir cette série de malentendus, je m'arrêterai donc en la ville de Bertincourt et me mettrait à la disposition des autorités du Comté.

Cordialement,
Charles de Savigny-Sur-Orge.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] en route vers la Guerre de Compiègne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] en route vers la Guerre de Compiègne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» Maison de Nara
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai
» Les Chroniques d'une Rôdeuse
» En route vers notre Destin!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
en la Maison Nobiliaire de la Croix de Bramafan :: à travers les aRPentages de la Maison de la Croix de Bramafan :: à travers les aRPentages publics-
Sauter vers: