Maison Nobiliaire de la Croix de Bramafan
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  domaines i.g.  
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Arrivée de Charles de Raveline

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivée de Charles de Raveline   Sam 05 Nov 2011, 14:15

Le jeune homme était venu de loin pour rencontrer le maître de ces lieux, l'Anjou n'était malheureusement pas la porte à côté... Mais de toute façon, il se devait de faire cette visite, il n'avait pas le choix, c'était son devoir, et cela pour son bonheur, et celui de la personne qu'il aimait...
Cependant, il n'était pas obligatoirement rassuré de venir ici, il n'avait aucune idée de la façon dont allait se passer cette rencontre. Il avait donc opté pour la diplomatie. Il était venu seul, enfin il était entré seul vu que Sebastian attendait à l'extérieur avec les chevaux. Et surtout il était venu sans arme... même pas l'épée d’apparats qu'il portait des fois, reliée d'or et avec quelques pierres précieuses. Relique familiale à laquelle il tenait beaucoup...

Il avait frappé aux grandes portes d'entrée, et sans un mot, on l'avait fait rentrer dans cette pièce. Pièce plutôt richement décorée... Une personne s'avança vers lui, lui demandant la raison de sa présence, à cela il répondit:


Je suis venu voir le seigneur de ces terres. Je suis Charles de Raveline, mon nom ne devrait pas lui dire quelque chose... mais notre rencontre est plutôt... importante on va dire.

En espérant qu'il était ici... Sinon il serait venu pour rien...
Revenir en haut Aller en bas
Intendant_William

avatar

Masculin Nombre de messages : 107
Age : 45
Réside à : : Domaines de la Croix de Bramafan
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 07 Nov 2011, 12:54

Presque aussi vieux que le plus vieux des mobiliers du castel, l'Intendant William trainait encore son antique carcasse à travers les domaines de la Maison de la Croix de Bramafan. Beaucoup l'avait sans doute oublié, jusqu'à son existence, mais le vieil homme n'avait jamais cessé d’œuvrer à l'entretien des lieux. Suite aux blessures récentes du Comte d'Isle Jourdain, il avait été rappelé au chevet de son Maitre.

Aussi, alla-t-il accueillir le nouvel arrivant annoncé. Dès qu'il le vit, son œil perçant de vieil homme toisa le jeune homme.


- Bienvenue donc, Messire de Raveline. Je vais donc transmettre votre demande d'audience au Comte d'Isle Jourdain. Gageons qu'il soit d'humeur à vous recevoir, ses blessures récentes ayant tendance à assombrir parfois son entrain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 07 Nov 2011, 15:42

Ouh se dit le jeune homme, c'était pas une simple personne qui s'approchait de lui... Ca ressemblait plutôt au doyen de la demeure... Sûrement plusieurs générations plus vieux que lui... Enfin bon, il fallait respecter les ancêtres.

Et puis en plus, ce qu'il lui disait ne le rassurait pas du tout... Le maître? Grognon? C'était sûrement pas ce qui allait arranger ses affaires... Lui qui n'était déplorable que concernant la diplomatie... Et bien il n'était pas sorti de l'auberge... Fallait pas que les deux hommes s'accrochent donc.. une chose à bien noté dans un coin de sa tête.

Il regarda la personne en face de lui et lui dit:


Je vous remercie. Précisez-lui bien que c'est important... Pour lui comme pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Intendant_William

avatar

Masculin Nombre de messages : 107
Age : 45
Réside à : : Domaines de la Croix de Bramafan
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 07 Nov 2011, 16:22

L'oeil perçant de l'Intendant William continua son auscultation, avant de s'en retourner prévenir le maistre de maison.

- Il va de soi, Mon Seigneur. Comptez sur ma diligence.

S'en retournant dans les couloirs de la Maison, non sans avoir auparavant reçu le visiteur dans un petit salon pour lui faire prendre ses aises, William souriait tout en claudiquant. Avec le temps, le vieil Intendant sentait d'avance les différentes motivations des visiteurs lorsqu'ils se présentaient aux domaines... Et cette dernière visite revêtait un parfum de demande très particulière pour qu'on demandât directement le Comte d'Isle Jourdain... S'il savait ce jeune, à quoi il s'exposait réellement, connaissant comme la plus fine des partitions les réactions à venir d'un Ours possessif et protecteur, surtout avec les siens... envers et contre tout... même le pire...

William s'arrêta devant une porte avant de frapper et d'entrer avant même d'avoir obtenu réponse. Il se trouva alors face au Comte d'Isle Jourdain, tenant son petit-fils dans les bras, le regard d'une (grand) paternité à arracher une larme au plus pierreux des coeurs... Près de lui, son inestimable fille Cerise, arrivée récemment d'un long voyage à travers les terres de France et d'Espagne.

L'Intendant les salua respectueusement, avant de s'approcher.


- Mon Seigneur, nous avons reçu la visite du dénommé Charles de Raveline, sollicitant audience auprès de votre Grandeur pour une affaire... importante, selon ses termes. Je l'ai fait patienter dans le salon d'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 07 Nov 2011, 16:32

Rien n'aurait pu troubler ce moment trop particulier de retrouvailles familiales... Des mois qu'il n'avait pas serré sa Cerisounette d'Amour dans ses bras... au point même qu'il avait failli ne plus avoir l'occasion de le faire. Charles de la Croix de Bramafan goutait avec une joie sans feinte, voire même presque enfantine, de sentir à nouveau la présence de celle qui l'avait suivi, soutenu, et maintenu en vie depuis toutes ces années, contre les pires tempêtes, bien qu'en ayant elle-même déclenché des élysées du genre...

Mais là... Avec le petit Thomas-Charles dans les bras, relève à venir d'une dynastie familiale on ne peut plus éprouvée, le Comte d'Isle Jourdain jouait le registre de l'Ours qu'il affectionnait le plus... ne cessant pas pour autant de venir embrasser sa Cerise... bien que frustré de pouvoir la serrer à lui faire rompre les os dans ses bras... car la belle portait de nouveau vie... pour le plus grand bonheur du Père du reste.

A l'entrée de William, le Comte s'arrêta un instant, attentif au rapport de la demande.


- Charles de Raveline... Humm... Je n'ai point l'honneur de connaitre... Et tu me dis qu'il sollicite mon audience ?

Froncement de sourcils oursonniques... Quel vent apportait donc cette visite inattendue ? Regard vers sa fille Cerise, en forme d'interrogation.

- Ce nom t'évoque-t-il quelquechose, mon ange ?
Revenir en haut Aller en bas
Cerise
Dame
Dame
avatar

Féminin Nombre de messages : 474
Age : 40
Réside à : : Dans ta poche !!!
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 07 Nov 2011, 16:48

Moment de songe ou elle goutait au calme patriarcal qui lui même goutait au plaisir de cajoler son petit fils.
La renarde revenait de loin , ébranlée par les derniers évènements elle avait sciement caché à son père son
poignet entaillé quelques mois plus tot , épargner les détails d'un époux qui l'avait retrouvé inerte un filet carmin
fuyant sur sa peau d'albâtre ..oui la renarde n'était plus qu'une ombre à force d'accumuler les deuils .
Son époux travaillait d'arrache pied afin d'assurer des revenus convenables alors elle s'était réfugier auprès de son père
, elle avait besoin de le retrouver lui aussi .
Un regard emplit de tendresse sur cet ours qui tenait son petit ange qu'elle choyait plus que tout puis une main sur son ventre
encore plat qui abritait à nouveau une vie.
Elle goutait aussi une de ces délicieuses brioches à la cannelle quand William entra et annonça l'arrivée d'un autre Charles qui
demandait audience auprès du patriarche .
Le carmin se profila dans un sourire en coin puis elle coula un regard vers son père .

" Oui père si je ne m'abuse il est le promis de ma petite soeur , lors de ma dernière discussion avec elle je lui
avais dit qu'il faudrait qu'elle nous le présente .."


Posant doucement sa main sur l'Ours en lui dédiant un sourire .

" Sois sage , soit fort encore un homme venant t'enlever une de tes filles ...et elle semble énormément tenir à lui
donc tache e ne pas le déchiqueter afin qu'il ne lui revienne pas en mode patchwork."

_________________
Cerise ..
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 07 Nov 2011, 19:01

Oh qu'il n'était pas "opportun" de suggérer qu'un homme venait prétendre lui prendre une de ses filles... Ouuuhhh là ! S'il était un sujet plus que délicat à aborder avec le Comte d'Isle Jourdain, c'était bien celui-là... Hochement de tête dubitatif, le regard plus ouvert que la moyenne.

- Huummm... Le promis de Clelia... Oui, eh bien ce n'est pas le premier qui veuille me l'enlever apparemment... Sauf que cette fois, on me demande mon avis au moins, c'est déjà ça...

Grognement réprobateur de l'Ours qui reprit très vite un sourire plus avenant devant l'expression peu convaincue de son petit-fils devant ce son caverneux... Baiser papounesque dans le cou de sa fille...

- Misère... A peine ai-je eu le temps de retrouver ma fille qu'on veut déjà me l'enlever... Tssssss... Eh bien, il va falloir la mériter cette main !

Tenant toujours son petit-fils dans les bras, Charles de la Croix de Bramafan, mu d'un nouvel élan oursonnique, prit la suite de William en direction du fameux salon, sa fille à son bras... et lui était avis que la partie qui allait s'engager ne serait pas nécessairement de tout repos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mar 08 Nov 2011, 14:15

On avait mené le jeune homme dans un petit salon, avec l'air plutôt confortable. Ni une ni deux, dès que le maître d'hôtel fut parti, il alla essayer les différents fauteuil dans la pièce. Il avait alors repéré celui qui devait être à la préférence du seigneur, peu loin d'une porte, et on sentait bien que l'on s'enfonçait vite dans ce fauteuil. Le jeune homme alla en conséquence s'asseoir dans un fauteuil légèrement plus austère, juste en face de celui, qu'il supposait, être celui du père de Clelia. Et l'austérité de ce fauteuil lui allait parfaitement pour plusieurs raisons. Premièrement, il était plus petit que les autres, et en conséquence, le jeune homme y paraîtrait plus grand. Deuxièmement, les accoudoirs étaient en bois, plutôt pratique si son tic de tapoter de doigts lui arrivaient... Troisièmement, et bien tout simplement parce-qu'il était en face de celui supposé du seigneur. Tout lui allait parfaitement.

Confortablement installé. Il attendit que quelqu'un arrive. Observant à la dérobée toutes les issues possibles, et plus visiblement les décorations de la pièce. Il était prêt à se mettre debout si quelqu'un arrivait...
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mar 08 Nov 2011, 15:13

Tout en marchant, le Comte d'Isle Jourdain réfléchissait à la meilleure stratégie d'approche du futur candidat à la pendaison cleliesque... Ce dernier avait au moins le mérite de vouloir associer son avenir à celui de sa linotte tempêtueusement charmante. Fallait-il donc adopter le registre offensif, ou, au contraire, celui plus ouvert... Difficile à jauger dans l'inconnu, tant la précédente expérience maritale imposée par Clelia avait fait moults remous et s'était finalement révélée en impasse... Point encouragement en cet instant, et heureux hasard des circonstances : son petit-fils dans les bras, sa Cerisounette rien qu'à lui à sa suite, Charles de la Croix de Bramafan était agréablement prédisposé... Mais il ne fallait pas pour autant relâcher la concentration pour ce premier contact, déjà d'une stratégique importance.

C'est donc tout à fait normalement que le maistre de maison pénétra dans le salon, s'arrêtant à quelques pas de l'invité surprise. Arborant fièrement Thomas-Charles dans ses bras, le Comte d'Isle Jourdain adressa un regard ferme mais courtois au jeune homme assis dans un des fauteuils.


- Bien le Bonjour, Messire, je suis Charles de la Croix de Bramafan, je vous souhaite la bienvenue dans les domaines de la Maison de la Croix de Bramafan... de Penthièvre. J'espère que votre voyage n'a pas été trop pénible et que vous avez pu prendre vos aises icelieu selon votre convenance.

Dirigeant la main vers sa fille Cerise.

- Permettez moi de vous présenter ma fille Cerise de Dampierre et mon petit-fils Thomas-Charles, tous deux, comme tous les membres de ma famille, la fierté de l'Ours patriarche que je suis.

Revenant au sujet initial.

- On vient de m'informer que vous revendiquez le statut de "promis" de ma fille Clelia... et que vous souhaitiez donc m'entretenir d'une affaire... importante selon vous... Je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mar 08 Nov 2011, 16:03

Le jeune homme se leva prestement lorsqu'un homme imposant entra dans la salle, tenant un jeune enfant, et accompagné d'une jeune femme. Il n'eut le temps de se présenter du fait que l'homme entama de suite la discussion. Et bien cela promettait.

L'homme en face de lui commença tout d'abord avec les amabilités, qui ne demandait d'ailleurs point de réponse... La présentation des personnes l'accompagnant.
Le jeune homme salua alors de la tête le seigneur, qui était donc le père de Clelia, et fit un baise-main comme il se devait à la jeune femme l'accompagnant, et cela comme il se doit, sans que ses lèvres effleurent la peau de la jeune femme, comme sa mère lui avait appris. Cette jeune femme était donc la sœur de Clelia. Concernant le jeune enfant qui les accompagnait, sur le coup, son instruction ne l'avait pas prévu à ça... s'il n'avait pas réfléchit, il aurait sûrement fait des poutoux au gamin... sur le coup il aurait pu ressortir direct... Il ne fit donc rien.

Puis, revenant légèrement vers le fauteuil qu'il s'était approprié, il continua d'écouter le père de Clelia, qui le surpris fortement. Comment était-il au courant qu'il était le promis de Clelia? Et bien de toute façon ce n'était pas le moment à se poser la question. Enfin, peut-être que Clelia avait parlé à sa sœur de lui... Enfin cela lui compliquait légèrement la tâche... Déjà qu'il ne savait pas vraiment comment entrer dans le sujet, et bien là il y était, les deux pieds dedans même!

Il prit donc son temps pour répondre. Réfléchissant à la manière de présenter la chose... Et bien il n'allait pas faire attendre et entra lui-même dans la conversation, en abordant directement le sujet:


Et bien, comme vous le savez déjà, je suis, on va dire le promis de votre fille. Malgré que tous nous a pas rapproché lorsque je l'ai connu... S'il n'y avait pas eu cette satané guerre... je crois que l'on aurais continué à s'ignorer, et sans avoir de sentiment autre que de rejet...

Enfin, ce n'est pas pour parler de la rencontre que je suis venu m'enquérir auprès de vous, à moins que vous voulez que l'on en parle plus tard. Comme je vois que vous êtes plutôt direct, je vais faire de même, de toute façon j'ai peu l'habitude de tourner autour du pot.

J'aime tout simplement votre fille. Lorsqu'elle est à l'autre bout du duché d'Anjou, pour une quelconque mission, elle me manque, je n'ai qu'une envie, c'est de la retrouvée. La rejoindre, pouvoir la serrée dans mes bras... Tant de choses que je n'ai jamais éprouvé avec tant de sentiments...

J'ai longtemps réfléchit, avant de m'"engager" avec elle. Même si par ce mot je vous rassure, j'entends les petits mots que l'on s’envoie, la serrer contre moi et déposer mes lèvres sur les siennes... J'ai bien réfléchit. Et, je pense être sûr de moi. Je ne veux pas la demander en mariage, pour le moment... Je sais qu'elle tient à sa liberté, qu'elle aime voyagé. Je ne veux pas l'emprisonner d'une quelconque façon, car j'aime cette joie de vivre qu'il y a en elle.

J'ai juste envie de continuer avec elle, qu'on continue notre chemin tous les deux... Et peut-être, que dans quelque temps, on se retrouvera devant un prêtre, et plus tard, vous aurez un autre petit-enfant dans vos bras...

Pour cela, je demande votre bénédiction.


[i]Le jeune homme se tut, après ce long discours, qu'il se rendit compte que c'était... Et bien lui qui voulait pas tourner autour du pot... et bien il l'avait un peu fait. Il observa alors la réaction du père de Clelia.
Revenir en haut Aller en bas
Cerise
Dame
Dame
avatar

Féminin Nombre de messages : 474
Age : 40
Réside à : : Dans ta poche !!!
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mar 08 Nov 2011, 16:28

Début de stratégie en place : Laisser Thomas-Charles dans les bras de son grand papou ensuite garder un bras
sur celui de son papou ,être à se mettre entre les deux hommes et de préférence le ventre vers papou .
La renarde secoue légèrement sa chevelure couleur du soleil couchant en se disant qu'elle se faisait de
sacrées scénario dignes de pièces de théâtre .

Elle ne dit mot à son père puis lorsqu'ils pénétrèrent dans le petit salon , scruta le jeune homme présent face
à eux daignant lui accorder sa main afin de recevoir le baise main protocolaire .
Bon il avait au moins une certaine éducation même si faut se l'avouer au final tout ce qui importait c'est qu'il
traite sa petite sauvageonne de soeur telle une reyne , qu'il ne la fasse pas souffrir et tout .


" Enchantée Cerise de Dampierre , grande soeur de Clélia , fille de Charles ici présent et maman du petit
trésor dans ses bras ..."


Coulant d'une oreille attentive elle fronça les sourcils par moment , indiquant au jeune homme qu'il aurait mieux
valu éviter les passages ou il parle d'avoir envie des lèvres de Clélia ..un peu de pudeur ou ne pas se rendre suicidaire .
Remettant une mèche safran derrière son oreille elle le laissa achever le discours de son audience tout en gardant
une main ferme sur le bras de son papou lui dédiant quelques regard emplis de tendresse .

Guettant les plis de ce visage qu'elle connait par coeur ..combien d'hommes se sont présentés à lui pour tenter de
la ravir à Lui , maintenant c'était au tour de Clélia puisqu'elle était enfin mariée .

_________________
Cerise ..
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mer 09 Nov 2011, 10:24

Le Patriarche écouta les mots du jeune homme avec attention, ne manquant pas également de relever le petit travers impudique concernant les lèvres de sa fille... Mais il convenait d'entendre l'ensemble de la demande avant tout... A la fin de la tirade de son vis-à-vis, Charles se retourna vers Cerise pour lui restituer son petit ange et lui adresser un regard expressivement complice. Il refit face à son interlocuteur, le visage plus sérieux et conforme à la "gravité" du moment.

- Ainsi donc, jeune homme, vous m'exposez là vos sentiments à l'égard de ma fille Clelia, votre besoin désormais irrépressible de l'avoir sans cesse à vos côtés, de votre envie de poursuivre le chemin avec elle... sans toutefois me la demander présentement en mariage... Voici qui, je dois vous l'avouer, est une démarche qui a valeur de première me concernant.

Inspirant longuement, l'Ours passa sa main gauche sur sa barbe naissante, réfléchissant à ce qui allait suivre.

- En effet, je suis guère habitué à ce qu'on sollicite ma bénédiction à fréquenter un de mes enfants... compte-tenu du relationnel actif, ou pas, de chacun d'entre eux. J'ai pour, parfois mauvaise, habitude de laisser chacun d'entre eux voguer sur ses propres flots, considérant qu'une famille, au sens noble du terme, se doit d'être un foyer accueillant et fidèle, à l'image de notre devise familiale, plutôt qu'une prison rigide enfermant dans des principes étouffants.
Car j'entend bien transmettre effectivement les valeurs de cette devise familiale "Hospes Atque Fidelis", "accueillante et fidèle", aux futures générations de la Maison de la Croix de Bramafan, mais bien évidemment, pas à n'importe quel prix...


Regard plus directif encore, pour marquer ce qui allait suivre.

- J'ai moi-même une expérience assez ouverte des femmes, et tout aussi éprouvée du mariage... donc aussi de ce que peut ressentir un homme, et vouloir, d'une femme... de tous ses mécanismes de séduction et autres choses plus... charnelles... Vous n'êtes peut-être pas sans savoir qu'en tant que Père, je suis on ne peut plus vigilant, donc sélectif et intransigeant sur les choix de mes enfants qui les entraîneront dans un engagement quasi-définitif, avec toutes les conséquences que cela induit...
Vous n'ignorez pas également que Clelia héritera de feue sa mère d'un certain nombre de terres... Terres qu'en tant qu'époux, donc douaire, je me dois aussi de veiller à leur pérennité future et à la valeur qu'elles devront gagner à l'avenir.


Nouvelle pause... avant de reprendre.

- Clelia est une jeune fille qui a toujours revendiqué une certaine forme d'indépendance d'esprit comme de coeur, souvent au détriment de sa propre famille de sang. Elle n'en demeure pas moins une jeune femme sensible et fragile, qui a besoin de se sentir aimée et soutenue, peu importe les choix qu'elle est amenée à faire. J'ai subi ses colères, ses reproches et même son reniement... Ce qui ne m'a jamais empêché de l'aimer comme la fille qu'elle est dans mon sang comme dans mon coeur... Le lien du sang est indestructible et indissociable à mes yeux.

Aussi, j'attend de l'homme qui la prendra comme épouse qu'il me dépasse dans cet engagement de coeur et de temps... et qu'il ne dénature en rien l'héritage familial que porte Clelia, en particulier celui de sa Mère. Et en tant que Père, tant que je serai vivant, ma fille, comme tous mes enfants, demeurera au centre de mes vigilances et préoccupations, quoi qu'il arrive.


Regard encore plus profond.

- Vous sentez-vous donc à la hauteur de prendre et d'assumer cette voie sur le long terme ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mer 09 Nov 2011, 21:10

Le jeune homme avait écouté le père de Clélia attentivement. Il avait cru à un moment qu'il allait lui demander s'il n'était pas là pour les titres de sa fille... Heureusement qu'il n'avait pas demandé ça. L'amour était tellement indescriptible, la seule manière de le décrire c'était en décrivant ce que l'on avait envie de faire avec la personne qu'on aime. Et de toute façon, le jeune homme avait largement les moyens, peut-être même plus que ceux de la famille de Bramafan... peut-être pas entière mais pas loin... Et de toute façon, il n'avait pas envie non plus d'étaler sa fortune devant son peut-être futur beau-père...

Charles assuma donc tous les regards que lui jeta le patriarche, des regards de plus en plus profond, des regards plein de tristesse, car il devait sentir qu'en venant, Charles lui enlevait un peu sa fille. Mais aussi, des regards qui mêlaient aussi de l'amour et tant de choses...

Lorsque l'homme lui posa la question. Charles ne mit que peu de temps pour répondre. Il avait déjà longuement réfléchit à cela. Sinon il ne serait pas ici. Mais la façon dont le disait cet homme, ce père, rendait cette question bien plus importante, presque comme s'il était déjà devant un curé... comme s'il était prêt à se marier avec Clelia. Cependant, pour cela, il faudrait qu'elle porte une robe, et ce n'était pas gagner du tout. Cela il l'avait bien remarqué. Elle allait déjà bientôt porter une houppelande, et ce serait déjà un grand pas. Il se demandait à quoi elle allait ressembler en houppelande, serait-elle encore plus belle qu'elle l'est déjà? Il ne le saurait pas tout de suite, et ce n'était pas la question à laquelle il répondait:


Je me sens à la hauteur de prendre et d'assumer cette voie sur le long terme. Je me sens à la hauteur d'aimer Clélia du plus profond de mon être, jusqu'à jamais. Je me sens à la hauteur de tant de choses pour elles.

Il avait été légèrement plus loin, mais la fougue, la jeunesse, et peut-être aussi, l'ivresse de l'amour avait été dans ce sens là.
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mer 16 Nov 2011, 09:26

Le Comte d'Isle Jourdain resta légèrement sur sa faim. Il s'attendait à une réponse en proportion du discours qu'il venait de prononcer. Non pas qu'il fut friand de bonnes paroles, savamment orchestrées, mais un étoffement plus prononcé aurait été signe d'une conviction plus ancrée. Mais soit, la jeunesse tendait davantage vers l'empressement que vers le souci syntaxique.

Les yeux un temps vers le ciel, Charles se pinça les lèvres puis reposa son regard sur le prétendant.


- Pour aimer quelqu'un à ce point, jeune homme, il faut bien évidemment accepter l'avenir que cette relation vous réserve, mais au préalable, intégrer le passé qui l'accompagne. Adoncques, je souhaiterai savoir si Clelia vous aurait informé d'une précédente fausse couche, suite à une aventure des plus malheureuses... qui a failli lui coûter la vie...

Les civilités de base étant passées, il était désormais temps de rentrer dans le vif du sujet, à un niveau plus prononcé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mer 16 Nov 2011, 13:39

Charles attendit que le père de Clélia se mette à parler, mais rien. Il se taisait. Le jeune homme se demanda alors ce qu'il n'allait pas, notamment quand l'homme en face de lui leva les yeux au ciel. Avait-il dit quelque chose qu'il n'allait pas? Avait-il oublier de dire quelque chose? Avait-il oublié une formule qu'il aurait du utiliser?

Il ne le saurait pas de suite, car le père de Clelia se remit finalement à parler. Il parlait de l'avenir, et du passé à la fois. Clelia avait fait une fausse couche? Il n'était pas au courant, et sûrement qu'elle avait eu ses raisons de lui cacher, ou plutôt de ne pas lui en parler. Car cacher quelque chose signifiait qu'elle l'avait fait intentionnellement, et qu'ils avaient évoqués le sujet. Mais ce n'était pas le cas, donc elle ne lui avait strictement rien caché.

Mais cela ne l'empêchait pas d'être surpris. Elle avait failli mourir. Ils avaient failli ne jamais se rencontrer. Mais il s'était fait la promesse de la protéger, et si cela devait passer par ce qu'ils n'auraient pas d'enfant, et bien soit, il ne risquerait pas sa vie. Il répondit donc après ces quelques secondes de réflexion.


C'est le passé qui forme une personne, si on aime une personne, il faut avoir accepter son passé, qu'on le saches ou pas, il fait parti de la personne que l'on aime.
Je ne savais pas non qu'elle avait fait une fausse couche... Elle ne m'en a point parlé, mais il y avait sûrement une raison à cela... Il y a peu, elle m'a dit qu'elle fallait qu'elle réfléchisse, peut-être est-ce concernant cela, je ne le sais pas. Mais je ne la pousserais pas à m'en parler. Elle le fera quand elle sera prête.
Et si la question que vous insinuez par cette information, est si j'accepterais de faire un enfant en sachant cela, ma réponse est non. Si on me dit qu'elle n'est pas capable d'enfanter sans y risquer sa vie, je ne la risquerais pas. Je n'ai pas envie de la perdre. Et ce n'est pas pour cela que je l'abandonnerait.


Le jeune homme se tut, se demandant ce qu'allait lui répondre le père de sa compagne, ou s'il allait parler d'autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Jeu 17 Nov 2011, 09:30

Hochement négatif d'une tête d'Ours.

- Aucune insinuation de ma part... nous évoquons juste des faits. A partir du moment où on prend la décision de s'investir auprès d'une personne aimée, il me semble important de connaitre cette personne, au-delà de la propre image que nous nous en faisons nous même... Car chacun d'entre nous, ici comme ailleurs, a son propre vécu, ses propres failles, ses propres aspirations... Parfois, un détail peut nous échapper... et ce détail peut se révéler être le grain de sable qui perturbe la relation bien des années après... Bref, puisqu'apparemment, le passé de Clelia ne vous rebute pas, concentrons nous sur le présent...

Pour ce que je connais de ma fille, je sais qu'elle peut évoluer dans bon nombre de sphères sociales, y compris les moins honorables, comme la fratrie des Lunes par exemple... Mais d'autres aussi, dans le cadre de sa nouvelle fonction de Maire, comme ce dénommé Colin dont je lis souvent l'implication auprès de ma fille à ce niveau...

Ne craignez vous pas que des relationnels aussi proches puissent-être, à terme, un frein au développement de votre propre relation ?
Revenir en haut Aller en bas
Clelia

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 33
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Jeu 17 Nov 2011, 11:28

Elle cherchait son père depuis quelques instants dans la demeure familiale. Impossible à trouver. Cerise aussi semblait s'être évanouie dans la nature.
Elle, comme à son habitude, vaquait à ses occupations sans vraiment se soucier de ce qu'il pouvait se passer, du moment qu'il n'y avait pas de cris, pas de grognements d'ours, elle ne s'en inquiétait pas plus que ça. Elle savourait quelques instants de repos auprès des siens après avoir été assez malmenée ces derniers jours.
Elle passait de longues heures dehors, rentrait quand elle en avait envie et ainsi, arrivait à se changer les idées.

Mais tout de même, il régnait un silence déroutant, elle n'en comprenait pas la raison. On la lui donna assez rapidement, quelqu'un s'était présenté au château et mobilisait à la fois sa soeur et son père. Qui donc cela pouvait-il être?
N'ayant rien perdu de ses mauvaises habitudes, elle se faufila tout en discrétion et en souplesse jusqu'à ladite porte qui renfermait une discussion qu'elle imaginait fort intéressante. Frapper à la porte? Non.. Ecouter? Bien plus intéressant. Elle colla son oreille à la porte. En quelques secondes, elle reconnut la voix du mystérieux visiteur.

Elle étouffa une exclamation de surprise avant qu'elle ne franchisse le seuil de ses lèvres. Mais que venait-il faire là? Pas vraiment le temps de se poser davantage de question, la conversation parlait d'elle. Son coeur battait la chamade quand elle entendit son père raconter cette grossesse qui s'était arrêtée trop tôt. Une ombre passa sur son visage. En effet, elle n'en avait rien dit à Charles, comme elle n'en avait rien dit à beaucoup de monde. Le père non plus n'en avait jamais rien su, ce soldat, qui était resté en vie pour elle, qui l'aimait toujours et qui était revenu du front il y avait quelques jours. Il faudrait lui en parler et elle se maudit elle-même de ne pas l'avoir fait plus tôt. Pauvre Charles, apprendre ça comme ça...
Et son père continuait. Fort heureusement, les Lunes et Colin, Charles connaissait. Mais là où son père se faisait quand même trop insistant, c'était par rapport à Colin. Certes, elle était proche de lui, mais lui-même avait posé des barrières entre eux deux. Sans le dire, il le lui avait fait comprendre. Il l'aimait, c'était indéniable mais la laissait libre. Souvent elle avait souffert de cette liberté obligée, mais aujourd'hui, c'était différent. Colin ne savait pas pour Charles, elle ne lui avait rien dit encore. Elle redoutait sa réaction.

Et son père qui continuait à parler. Quoi? Un frein à leur relation? A Charles et elle? C'en était trop. Elle frappa nerveusement à la porte et entra avant qu'on lui réponde.


Bonjour bonjour... ah! Je vois que j'interromps une petite réunion.. où l'on parle.. de moi? C'est ça? Et de mes mauvaises fréquentations.. hum.. Ainsi que d'autres sujets assez personnels.

Regard lourd et noir en direction de son père.

Quoiqu'il en soit, je vais pouvoir répondre à la place de Charles. Non, cela ne mettra aucun frein à la relation que j'ai avec lui. Il connait Colin, il sait l'affection que j'ai pour lui. Mais aujourd'hui, ce... ce n'est pas auprès de lui que...

« Je voudrais finir ma vie » aurait-elle répondu sans honte il y a tout juste quelques mois. Aujourd'hui, elle savait que cela serait trop précipiter les choses que de lancer ce genre d'affirmation à son père. Elle voulait que tout se passe bien, elle voulait qu'il n'y ait rien à redire à tout cela.
Perdant tout l'aplomb avec lequel elle était entrée quelques secondes plus tôt, elle lança un regard plein de tendresse en direction de Son Charles. Elle ne fit aucun geste vers lui, mais tout dans son attitude traduisait assez bien les sentiments qu'elle lui portait. Il fallait continuer... à parler.


Euh.. donc.. euh.. Craon? Ah non... et bien.. ah oui.. Colin.. bah.. voilà... Colin n'est pas un souci.

Pathétique, certes elle l'était... Mais c'était l'émotion aussi... Voir Charles, ici.. Elle ne s'y attendait pas vraiment.. Un lourd et pesant silence s'était fait. Elle regarda Charles, puis son père (bah oui... son amoureux d'abord...).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 21 Nov 2011, 21:10

Charles ne s'attendait pas du tout à la question. Enfin, il ne savait surtout pas comment y répondre. Certes il était plutôt légèrement jaloux de ce Colin, qu'il ne connaissait pas d'ailleurs. Et Clelia qui lui en parlait tellement... ça avait de quoi rendre jaloux n'importe qui... Sauf que le jeune homme ne s'était pas arrêté à cela. Il avait bien avant cette question, pousser la réflexion un peu plus loin. Le fait que ce Colin soit proche de Clelia, c'était bien aussi... Car Charles savait que quoiqu'il se passe, elle aurait une épaule sur laquelle pleurée, une personne pour l'écouté, une personne qui la soutiendrait...

Il n'eut le temps de choisir comment il allait répondre, car celle qu'il aimait entrait dans la pièce. Mais que faisait-elle là? Depuis quand écoutait-elle la conversation? Avait-elle tout entendu depuis le début de la conversation? De toute façon il n'avait rien à lui cacher, et tout ce qu'il avait dit, c'était à cœur ouvert. Tous les mots qu'il avait dit, il n'en regretterait aucun... quoiqu'il se passe, il l'aimait, et c'est ce que tout ce qu'il avait dit traduisait...

Charles la laissa parler, il n'avait d'yeux que pour elle de toute façon. Il buvait ses paroles comme le plus doux nectar... Elle avait l'air indignée par les questions que son père lui avait posé. Et c'était normal... Mais son père par ces questions, ne voulait que le bien de sa fille... Mais elle ne le voyait pas.

Quand elle eut finit de parler. Un lourd silence se fit dans la pièce. Et il ne savait comme y palier. Puis, il se dit que c'était à lui de parler. Il allait répondre aux questions que le père de sa compagne lui avait poser. Il croisa le regard de sa compagne et lui sourit. Puis, se tournant vers le père il dit:


Comme elle l'a dit, les Lunes Pourpres ou Colin ne mettront aucun frein à notre relation. Pour les Lunes Pourpres... Et bien pourquoi lui en voudrais-je d'aimer faire partie de cette fratrie? C'est ce qui fait d'elle ce qu'elle est. Elle ne serait sûrement pas la même personne si elle aimait la broderie...

Colin... Une personne qu'elle apprécie fortement je le sais. Je sais aussi que si elle en a besoin, ce sera une personne sur qui elle peut compter, si je ne suis pas là... où si elle a besoin de parler à une autre personne...


Charles se tut alors. Il se demandait si le silence de tout à l'heure allait reprendre... et attendit, reportant une nouvelle fois son regard sur Clelia.
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Mer 23 Nov 2011, 16:29

L'Ours expira longuement, comme s'il était plongé dans une réflexion qui le laissait sommes toutes perplexe... L'arrivée de sa fille adorée Clélia (si si, quand même) ne l'étonna guère... mais l'amusa plutôt... Il faut dire qu'il avait eu rarement le loisir de profiter ainsi de deux de ses filles dans la même pièce... Et parlant de fille justement... Charles se tourna alors vers sa Cerise qui n'avait encore pipé mot depuis le début...

Tout à chacun connaissant la complicité phénoménale liant la renarde à son ours de père n'aurait pas été étonné que ce dernier se rapprocha d'elle pour un aparté familial...


- Ton sentiment, ma fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Cerise
Dame
Dame
avatar

Féminin Nombre de messages : 474
Age : 40
Réside à : : Dans ta poche !!!
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Ven 25 Nov 2011, 19:30

Un peu en retrait , la renarde avait laissé les deux hommes discuté tout en berçant son fils contre son sein,les bribes de leur conversation lui venaient aux oreilles distraitement , fronçant les sourcils à certains sujets qu'évoquait son patriarche puis la découverte que sa pestouille aurait du être maman mais qu'elle avait perdu cette petite vie qui poussait en elle .

C'est comme si le temps s'arrêtait pour la rouquine , ravivant les douleurs de cette cicatrice qu'elle essaye d'occulter le plus possible ..cette nuit horrible ou elle avait perdu son enfant , juste avant son fils , elle se souvient des draps tachés de sang et son père qui la tient dans ses bras puis qui la veille toute la nuit de peur de la perdre ... oui cette nuit qu'elle tente en vain d'oublier depuis plusieurs mois mais qui fût raviver un soir en discutant avec Charles Breydel .

Elle se mord le carmin pulpeux afin de se ressaisir , pose un baiser des plus affectueux sur le front de son fils puis constate que Clelia est arrivée et qu'elle dit ce qu'elle a sur le coeur à son tour , elle lui sourit tendrement après tout on est là pour cela puis son papou se tourne vers elle , elle s'éclaircie un peu la gorge :

Ecoute ces jeunes gens semble avoir de vrais sentiments l'un envers l'autre et ils s'acceptent tels qu'ils sont , nous n'avons pas en nous mêler au delà
et devons les laisser vivre leur vie comme tu l'as toujours fait avec moi ..


Doucement elle pose sa main libre sur celle de son père en lui dédiant un doux sourire .

Il veut juste nous demander , enfin te demander permission de la fréquenter , après seul le temps nous dira ce qu'il adviendra de leur relation
mais vu que ce jeune homme n'est pas un Malemort on peut les laisser vivre leur aventure .

_________________
Cerise ..
Revenir en haut Aller en bas
Strakastre
Chastelain
Chastelain
avatar

Masculin Nombre de messages : 2232
Age : 45
Réside à : : sur ses terres et ailleurs :-)
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   Lun 28 Nov 2011, 14:10

L'Ours ne se lassait jamais d'écouter les avis de sa Renarde de fille... Il l'entendit, hocha la tête à ses dires puis plongea dans une certaine réflexion, non point que sa décision ne fut pas encore acquise, mais il lui fallait associer les bons mots pour l'exprimer. Alors, il fit face aux tourtereaux et reprit la parole.

-Bien... Je dois avouer que cette démarche ne m'est pas coutumière. J'en apprécie néanmoins l'intention, que je ne peux que vous créditer. Je sais aussi par expérience que la vie nous réserve souvent des chemins qui pourraient s'avérer de traverse si le pas, que vous souhaitez dès lors imprimer de concert, ne gardait un rythme construit et harmonieux entre vous.

Adoncques, s'il s'agit de vous donner notre aval pour fréquenter notre fille Clelia, je ne puis que satisfaire votre démarche. Après tout, il vous appartiendra de faire ensuite le plus difficile : vous découvrir l'un l'autre, dans tous les recoins de vos personnalités propres, qu'ils soient de lumière ou bien d'ombre, avant de prendre une décision plus solennelle et plus grave...

Tous mes voeux vous accompagnent désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de Charles de Raveline   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de Charles de Raveline
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aéroport Charles de Gaulle - Arrivée d'une nouvelle rose
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
en la Maison Nobiliaire de la Croix de Bramafan :: vers les Hostels particuliers de la Maison de la Croix de Bramafan :: vers les Salons d'Accueil et/ou d'Audiences-
Sauter vers: